Test raisonnement par abduction

Le raisonnement par abduction débute par une observation ou une suite d’observations réelles (A1, A2, A3,…), dont est connue une cause possible et vraisemblable (B) pouvant être prise comme hypothèse afin d’affirmer qu’elle est la cause de A1, A2, A3,… en particulier.


Le raisonnement par abduction n’apporte pas une conclusion implicitement vraie, mais permet de présenter une hypothèse logique qu’il est alors possible de vérifier par des recherches approfondies.

En logique, cela se traduit par l'enchaînement suivant :

  • Si A1, A2, A3,... sont vrais.
  • Et si B est vrai, cela entraîne A1 vrai, A2 vrai, A3 vrai,...
  • Alors B est vrai.

Exemple

Quand il pleut il y a des flaques d’eau dans la rue.
Martine voit des flaques d’eau dans la rue.
Elle en déduit donc qu’il a plu.

Ce type de raisonnement est généralement utilisé dans différents domaines pour développer une hypothèse qui peut à son tour être vraie ou fausse. Dans l'exemple ci-dessus, étant donné les conditions et la règle, il est en fait très probable que la cause des flaques d’eau dans la rue soit la pluie. Cependant, il est également possible qu’il y ait des flaques d’eau en fonction d’un facteur aléatoire différent, tel qu’un arrosage automatique par exemple. Ce type de raisonnement est probablement le type de raisonnement logique le plus difficile en raison de la nature ambiguë de la conclusion de l'énoncé. La meilleure façon de se préparer est de se familiariser avec ces tests afin de reconnaître les principes logiques des questions et des problèmes présentés.